téléchargement

Vous souffrez de troubles digestifs, cutanés, respiratoires et ORL (bouche, nez gorge, oreilles), neurologiques, urinaires, articulaires ? Vous êtes fatigué, vous avez pris du poids, vous vous sentez déprimé, anxieux, vous avez des difficultés à vous concentrer ?

Ces signes peuvent être liés à un phénomène d'encrassage par des morceaux de protéines de gluten non digérées qui passent la barrière intestinale, et dont le corps ne sait que faire. On observe alors des pathologies d'encrassage ou d'élimination comme le décrit le Pr Jean Seignalet.

Le gluten c'est quoi ?

Le gluten est une protéine contenue dans de nombreuses céréales comme le blé, l'avoine, le seigle, l'orge, le kamut, l'épeautre. On le retrouve donc dans le pain, les pâtes, pizzas, biscuits, brioches, pâtisseries, hamburgers, la plupart des plats préparés, industriels, certaines sauces soja, desserts lactés épaissis à la farine, certaines viandes, saucisses, préparations industrielles, poisson panés, certaines moutardes... bref un peu partout !

1 personne sur 300 environ en Europe est touchée par l’intolérance, au gluten, 5 à 10% en France. Mais 10 fois plus seraient concernées par la maladie et non diagnostiquées. 

Comment repérer une intolérance ?

Parfois asymptomatique, le pouls s'accélère pendant quelques heures après le repas.

En supprimant totalement le gluten pendant 2 voir 3 semaines et en le réintroduisant petit à petit dans votre alimentation vous pourrez vérifier si les symptômes réapparaissent.

Auquel cas si vous décidez de modifier votre alimentation, faîtes le pas à pas, en vous écoutant. Rencontrez des personnes qui évitent le gluten, partagez leurs expériences, leurs recettes, participez à des ateliers sur ce thème.

Au départ, ne pensez pas à ENLEVER mais plutôt à AJOUTER des aliments : fruits et légumes frais, fruits secs, céréales sans gluten (riz, millet, sarrasin, mais ...), graines germées etc.

Progressivement la proportion des aliments gênants diminuera d'elle-même car vous en aurez moins envie et puis plus envie du tout au fur et à mesure que votre santé s'améliorera.

Attention toutefois: pour améliorer de façon durable et significative un état de santé dégradé, il peut s'avérer utile d'effectuer d'autres changements qualitatifs et quantitatifs dans son alimentation ; notamment en ce qui concerne la viande, les produits laitiers, les produits industriels... sans oublier sa qualité de sommeil, l'exercice physique, la qualité de ses relations .

Tout changement peut se faire dans la joie et l'enthousiasme, et non pas se vivre comme une contrainte, une restriction. Bannir le mot régime, parler d'alimentation, de mode de vie, d'art de vivre.