1481064171cupping-therapie-2

 

Après avoir rendu de grands services à la médecine, les ventouses ont disparu de nos pratiques avec l’arrivée des sulfamides et des antibiotiques. Elles font aujourd’hui un véritable retour, se basant sur des protocoles de soins de plus en plus précis qui séduisent les naturopathes mais aussi les kinésithérapeutes et les ostéopathes.

La pose de ventouses comme pratique thérapeutique ne date pas d’hier. Citées par Hippocrate dans « L’art de guérir », et utilisées aussi bien par les Chinois, les Grecs, les Indiens ou les Arabes, les ventouses ont depuis des siècles traité de nombreuses maladies, qu’elles soient respiratoires, viscérales, dermatologi­ques ou rénales… Malgré son efficacité, cette méthode thérapeutique avait fini par disparaître, notamment avec l’arrivée des sulfamides et des antibiotiques.

Cette technique est efficace dans bon nombre de pathologies, qu’elles soient respiratoires, rhumatismales, dermatologiques, digestives, gynécologiques ou dans les cas de maux de tête et migraines à répétition.

Beaucoup pensent découvrir une nouvelle thérapie, mais en réalité, elle existe depuis bien longtemps !

La « cupping therapy », qui est tout simplement la bonne vieille méthode des ventouses pratiquées par les grand-mères, est en vogue pour réduire les douleurs mais aussi la cellulite…

 

Ventouses : pour quelles pathologies ?

Si l’on connaît les ventouses essentiellement dans les maladies respiratoires (nos grand-mères posaient les ventouses dans les cas de bronchites), elles ont d’autres indications majeures, grâce à leurs actions antalgiques sur les douleurs, énergétique en médecine chinoise, mécanique et circulatoire par phénomène décongestif d’un organe.

 

  • Dans toutes les pathologies douloureuses, selon l’endroit où la ventouse est posée, le mécanisme qui est déclenché est différent.

  • Dans la pathologie articulaire, rhumatismale, une lombo sciatique, une gonarthrose, une périarthrite de l’épaule, une entorse, une tendinite, les ventouses ont une fabuleuse indication.

  • Mais aussi dans les pathologies viscérales fonctionnelles, digestives, gynécologiques (douleurs règles, ménopause).

  • Les migraines.

  • Les pathologies ORL.

  • Et même en dermatologie : psoriasis, acnés, eczémas, allergies…

 

La cupping minceur 

Mincir avec une méthode naturelle

Lorsque la circulation se fait mal à un endroit du corps, il y a obligatoirement une stagnation et donc une rétention d’eau et de graisse. La cellulite s’installe. L’action d’appliquer directement sur la peau, de presser la ventouse en silicone va créer une aspiration-succion qui soulève l’épiderme, entraînant le tissu conjonctif gorgé de petits amas graisseux, les bourrelets de cellulite.

Une solution naturelle pour affiner le grain de peau et réduire la cellulite.

 Sources : Alexandre Imbert  rédigé le 06 mai 2014 à 12h54Article paru dans le journal nº 13 d'Alternative Santé

Patricia Riveccio, journaliste santé, le 12 mai 2014 Article paru dans le journal e-santé

Catherine Maudoux
Master Spécialiste en Sophrologie caycédienne
Magister en Naturopathie Formatrice 
06 87 10 67 37

Formation de relaxologue et naturopathe à Villefranche de Rouergue
contact.cmaudoux.synergie@gmail.com

https://www.maudouxcatherine-naturosynergie-occitanienord.com/

 

Prochain module le 28 janvier de 14h à 17h,

et le vendredi 9 mars à Anglars-Saint-Félix de 19h à 22h,

ouvert à tous :

 La thérapie par les ventouses, quelles ventouses utiliser, quand et où en faire usage, avantages, huit méthodes de pose, consignes de sécurité, comment les appliquer, traitement pour les enfants, pour les adultes, fréquence, contre-indications, différents types de ventouses.

 A Villefranche de Rouergue, tarif : 30€