banblog-aliment

Pas toujours facile de s'y retrouver en matière d'alimentation
Voici quelques conseils qui j'espère pourront vous aider
Belle journée
Catherine
  • Toujours manger du cru à chaque repas : aliments vivants.
  • Attendre que l’appétit vienne avant de s’attabler. Être concentré, calmement, sur le fait de manger .
  • Être dans une bonne position et dans de bonnes conditions .
  • Boire les solides et mastiquer les liquides.
  • Des aliments de qualité : fruits et légumes frais.
  • Si possible de qualité biologique.
  • Éviter conserves, surgelés, conserves salées ou sucrées...
  • Éviter les produits de fabrication industrielle.
  • Consommer des produits locaux et de saison
  • Privilégier davantage le cru en été et le cuit en hiver.
  • Éviter la charcuterie et les viandes rouges.
  • Éviter les excitants tels que thé, café, chocolat, alcool et tabac.
  • Après des excès, laisser un repos digestif à l'organisme.
  • Boire l’eau la moins minéralisée possible, boire peu pendant les repas.
  • Prendre 2 ou 3 repas par jour : petit déjeuner, déjeuner et dîner. Par ordre d'importance : déjeuner supérieur à petit déjeuner supérieur à dîner.
  • A 60 ans, 2 repas par jour doivent suffire,
  • A partir de 75 ans, un seul repas devrait suffire.
  • Prendre les sucres rapides en début de repas (fruits).
  • Éviter de mélanger sucres rapides et sucres lents.
  • Varier les aliments consommés.
  • Ne pas se gaver.
L'alimentation se gère comme un compte en banque : mangez en fonction de ce que vous dépensez.
Le repas du soir est celui qui est le plus assimilé .. et mis en réserve !
Pour perdre du poids, pensez à la mono-diète !
Comprendre qu’il y a différentes digestions selon qu’il s’agit de glucides (eau), de protéines (acide) ou de lipides (émulsion) et qu’on ne peut pas tout mélanger. Au risque de faire une mauvaise digestion.
En règle générale : s'écouter ! Prendre conscience des messages de votre corps et de vos envies. Ceci est, bien sûr, un idéal auquel on arrive progressivement.
 
Pour en savoir plus, le Collège de Naturopathie Midi-Pyrénées vous propose toute une journée autour de l'alimentation :
le 9 octobre 2016 de 9h à 17h
Programme : l'importance du terrain, l'équilibre acido-basique, le système digestif, l'alimentation saine et vivante, le gluten, les produits laitiers, le végétarisme, les nutriments, les compléments alimentaires naturels, les cures, les mono diètes, détoxination et revitalisation
Pour plus d'infos :
https://college-de-naturopathie-cnmp.learnybox.com/formation-en-naturopathie/
Formations en résidentiel ou e-learning pour tous
ou au 06 87 10 67 37
 

 

LES GRAINES GERMEES

graines

Qu'est-ce que les graines germées ?

D’une simplicité bluffante, d’un coup modique et demandant très peu de temps, elles sont un investissement « à long terme  » pour notre santé. Concrètement, de quoi s’agit-il ? Les graines germées sont  des aliments qui sont encore vivants lorsque nous apprêtons à les manger. Ce qui n’est plus le cas des végétaux qui, dès qu’ils sont cueillis, perdent la vie et pour lesquels le compte à rebours de la décomposition commence.

Les graines germées sont une exception avec un potentiel de vie extraordinaire qu’il faut découvrir à tout prix. Dans son livre Graines germées, Catherine Oudot en parle comme d’une «  explosion d’énergie vivante ».
Ce sont des graines sèches de céréales, de légumes, de légumineuses ou d’oléagineux. Toutes ces graines conservent la vie en leur sein parce qu’elles sont juste endormies. Au contact de l’eau, de la chaleur et de la lumière, elles vont 
« réveiller » leur potentiel vital et devenir des « stars » de la nutrition.

Placées dans ces conditions favorables, elles vont subir des transformations extraordinaires ; l’aventure peut alors commencer ! Les graines étaient jusqu’alors endormies par des inhibiteurs chargés de bloquer tout mouvement métabolique, mais dès lors que les enzymes se réveillent, le processus de vie contenu dans la graine se déclenche. Les grosses molécules (protéines, lipides, glucides) présentes vont  subir, grâce aux enzymes une pré-digestion les rendant plus facilement assimilables  par notre organisme ; quant aux petites molécules (vitamines, minéraux et oligoéléments), leur nombre va décupler de façon vertigineuse.

Votre organisme va trouver dans les graines germées tout ce dont il a besoin pour être en bonne santé: protéines, glucides, lipides, mais aussi minéraux, oligoéléments et enzymes...tout cela de qualité optimale !
En consommant au minimum une cuillère à soupe de ces graines à chaque repas, vous fournirez à votre corps un excellent apport en éléments vivants, propice à régénérer vos cellules.

Les enzymes, des molécules vitales.

A quoi nous servent, au juste, ces enzymes ?
Présentes dans notre corps, elles jouent un rôle essentiel !
Les
enzymes métaboliques permettent le fonctionnement harmonieux de tous nos systèmes par le biais de réactions chimiques, tandis que le rôle des enzymes digestives nous servent à dégrader nos aliments pour en faire des nutriments.
Notre potentiel vital est lié à notre potentiel enzymatique. Plus ce potentiel est élevé en qualité et en quantité, plus nous sommes en bonne santé. Il est essentiel de comprendre qu’à l’inverse, plus nous sollicitons nos enzymes, plus nous abrégeons notre capital vital. C’est donc un bien qu’il faut gérer consciencieusement.

Des enzymes alimentaires dans notre nourriture.

Les enzymes ne sont pas seulement présentes dans notre corps. Chaque particule de vie sur terre en contient; du végétal à l’animal. C’est ainsi que nous retrouvons des enzymes dites « alimentaires » dans notre nourriture.
Sachez que ces molécules, fournies par certains aliments, sont importantes pour
notre propre capital enzymatique. Nous le renforçons à chaque fois que nous consommons ces aliments contenant leurs propres enzymes.
Ceci, à condition de ne pas dégrader ces enzymes…..car
la cuisson a tôt fait de les détruire; au delà de 50 degrés maximum, plus aucune enzyme ne survit. Résultat, lorsque nous mangeons du cuit, nous entamons notre réserve enzymatique pour pouvoir dégrader les aliments. Il est donc important de consommer régulièrement des végétaux crus, parmi lesquels bien entendu des graines germées.

plat g germées

Les 6 atouts des graines germées

1- Elles sont un concentré de minéraux et vitamines et contiennent du calcium, du potassium, du zinc, du fer, du magnésium, mais aussi des vitamines du groupe B et de la vitamine C.

2- Elles contiennent également de la chlorophylle qui nous protège de l’oxydation, génératrice du vieillissement prématuré, bénéfique à notre cœur et nettoie notre foie, nos poumons et nos reins.

3- Pas de problème digestif avec les graines germées grâce aux enzymes présentes. Dès que l’on prend la saine habitude de commencer ses repas avec des crudités et des graines germées, on ressent très vite une amélioration de la digestion et un réel bien-être.

4- Les graines, légumineuses et céréales contiennent des inhibiteurs qui perturbent la digestion. Or, dans les graines germées, ces inhibiteurs sont en grande partie désactivés.

5- Rien de plus facile que de faire germer des graines ; quelques minutes par jour suffisent.

6- Il existe une variété infinie, alors variez les couleurs, les saveurs et les plaisirs. Vous bénéficierez des apports nutritionnels complémentaires des différentes graines.

Quels sont les principaux intérêts nutritionnels des graines germées ?

Elles apportent un ensemble de vitamines, minéraux, acides gras très facilement assimilables avec très peu de travail digestif.

Déclenchée par le contact de la graine avec l’eau, la germination entraîne une augmentation considérable des nutriments déjà existants dans les graines non germées : la germination multiplie par huit leur potentiel. A titre d’exemple, 100 grammes de soja vert contiennent 100 mg de vitamine C au bout de 24 heures de germination et 700 mg au bout de 72 heures.La teneur en vitamine B 12 des lentilles passe de 0,43 mg par kg à 2,37 après quatre jours de germination. Dans la graine d’avoine en germination, la production de calcium augmente de 300% ! La vitamine B2 augmente de 1300% , la vitamine B 6 de 500% et l’acide folique de 600%. A la fin du processus de germination, c’est une bombe nutritionnelle que l’on obtient : protéines, fer, magnésium, vitamines B et C, calcium, phosphore, cuivre, potassium : exemple, 100 g de blé germé contiennent 27% de protéines, pour une proportion de 14 à 22% pour la viande. Ce même blé germé contient 10 à 20 fois plus de vitamine B1 que la viande.

Exemple de valeurs nutritionnelles de quelques graines :

Graine d’ALFAFA ou LUZERNE   

alfalfaGoût: Saveur délicate, croquante et rafraîchissante, l’alfalfa plaît généralement à tout le monde.
Aspect: Petit graine marron jaune. Les germes de couleur blanche à points jaunes sont d’un effet décoratif subtil sur les salades et les tartines.
Trempage (h): 12 Temps de germination (j): 5 Arrosage (fois par jour): 2
Nutriment: Particulièrement riche en protéines de bonne qualité (20 %), en minéraux et oligoéléments (fer, calcium, phosphore, soufre, magnésium)

Graine de TOURNESOL

Goût: Elle possède la texture de fruits secs (comme l’amande) au goût très doux et agréable.

Aspect: Graine allongée avec une pointe, de couleur noire ou grise.
Trempage (h): 12     Temps de germination (j): 2     Arrosage (fois par jour): 1
Nutriment: Riches en lipides (jusqu’à 56 %), composées à 85 % d’acides gras insaturés. Contient 18 % de protéines, 13 % de glucides dont une part importante de fibres. De grande valeur nutritive, les graines de tournesol sont une excellente source de vitamines B, D, E, de minéraux .

Graine d’AIL

Goût: Saveur typique de la gousse, en plus frais et plus délicat.
Aspect: Petite graine noire.
Trempage (h): 12 Temps de germination (j): 13 Arrosage (fois par jour): 2
Nutriment: Abondance de minéraux : potassium, phosphore, calcium, magnésium, sodium, chlore, soufre, sélénium, manganèse, cobalt, fluor, molybdène, bore, fer, cuivre, zinc, nickel, chrome, iode. Vitamines : provitamine A, B1, B2, B3, B5, B6, B9, C et E.
Préparation / cuisine: Se consomme à l’état de fines pousses de 3 à 4 cm. Parfaite pour relever les salades, crudités, les plats comme l’ail frais.
Effets: Action anti-athéromateuse, hypotensive, immuno-stimulante, antibiotique, antibactérienne, anti-cholestérolémiante, diurétique, antioxydante et protectrice contre certains cancers digestifs. On lui prête aussi une action antitumorale. Perspectives prometteuses en matière de prévention cardio-vasculaire. Effets bénéfiques sur la fluidité du sang. Propriétés antiallergiques.

Graine d’OIGNON

Goût : la graine d’oignon est d’une saveur rafraîchissante pareille à celle de l’oignon adulte.
Aspect : petite graines noires.
Trempage (h): 12 Temps de germination (j): 13 Arrosage (fois par jour): 2
Nutriments : bonnes proportions de vitamines A, E, C, B2, B6, B12. Des minéraux : phosphore, calcium, magnésium, fer, zinc.
Préparation / cuisine : saveur aromatique, idéale pour agrémenter tous les plats. Peut remplacer les tiges de ciboulette dans les salades et crudités.
Effets : des propriétés antioxydantes, hypoglycémiantes, antibactériennes et a une action bénéfique sur les systèmes immunitaire et cardiovasculaire. Oligoéléments : magnésium, cuivre, phosphore, potassium, zinc, fer, calcium. Vitamines (A, B, C, D, E, F, K), riche en chlorophylle et en fibres.

Retrouvez l’intégralité des alliacées,des mucilagineuses ,des aromatiques et des oléagineuses sur la page « Cru and co » dans le dossier consacré aux graines germées en dix parties.

Graines germées : mode d'emploi :

1  La pré-germination : cette étape consiste à faire tremper les graines pendant toute une nuit. Placez vos graines dans un bocal de manière à ce que les graines recouvrent d’une fine couche le fond, puis versez de l’eau pure sur une hauteur de 3 à 5 centimètres. Il est important de faire ce trempage le soir car les graines ont besoin d’obscurité pour cette première étape.

2 Le rinçage des graines : le premier matin, il faudra recouvrir le bocal d’un carré de gaze retenu par un élastique. Ensuite, videz l’eau de trempage et faites 3 rinçages consécutifs sous l’eau froide du robinet. Pour finir, il suffit de retourner le bocal sur un support qui permettra à l’eau de s’écouler et à l’air de circuler ; le plus simple à utiliser est le manche d’une cuillère en bois.Ne pas laisser vos graines en plein soleil ; elles ont besoin de pénombre, mais pas d’obscurité. Le soir, renouvelez cette opération dans les mêmes conditions que le matin.Il est indispensable de rincer les graines matin et soir pour que leur développement soit harmonieux.

3 Le temps de germination. Il est d’environ de 4 jours, à quelques exceptions près. Pour les céréales, 2 à 3 jours suffissent. Vous verrez nettement poindre un petit germe blanc. Dans les légumineuses, le temps de germination est variable, de 3 à 6 jours. Pendant toute la période de germination, il est souhaitable de mettre les bocaux dans la partie la plus sombre de la cuisine. Au bout de 4 jours environ, (pour la majorité des graines,à quelques exceptions près) placez-les dans un endroit plus éclairé pour permettre à la chlorophylle de faire son apparition. A ce stade, les graines germées se transforment en jeunes pousses. Les graines ont alors atteint l’étape où le développement en vitamines et minéraux est à son apogée. Le moment est venu de les consommer. Il suffit d’en manger 2 cuillères à soupe par jour et par personne pour profiter de leurs bienfaits. Si vous vous savez en carence de vitamines et minéraux vous pouvez consommer 100g de graines germées par jour sous forme de cure.

 

verrines graines germées

 

La conservation des graines

Si vous poursuivez le rinçage au-delà de 5 jours, vous verrez apparaître des petites feuilles. C’est la chlorophylle qui fait son apparition, au détriment des micronutriments. Pour arrêter la germination, il suffit de placer le bocal au réfrigérateur. Vous pouvez encore les consommer pendant 2 à 3 jours maximum car leur potentiel vital s’épuisent vite et leur goût change.

Le principe de rotation

Vous allez devenir très vite de véritables fans de ces « petites bombes nutritionnelles ». Et alors faire une rotation de ces graines. Pour cela, il vous suffit de mettre en pré-germination le premier soir, une variété de graines. Le second soir, vous prendrez un deuxième bocal et une autre variété de graines. Et ainsi de suite jusqu’à avoir, par exemple, 4 pots régulièrement en germination.

Inspiré de l'article rédigé par Cru & Co


  NE PAS CONFONDRE ALLERGIES ET INTOLÉRANCES ALIMENTAIRES

  • Les allergologues ont longtemps ignoré la différence entre les deux. Maintenant, l’on sait que sur 10 cas classés allergies, 8 sont en fait des intolérances alimentaires.

    Quelle est donc la différence ?

    - La réaction allergique est immédiate, quelquefois violente, pouvant aller jusqu’au choc anaphylactique. Elle concerne essentiellement les muqueuses (rhino-pharynx, gastro-intestinales, respiratoires, oculaires, et la peau (dermatose), sous forme d’œdème inflammatoire ou non ; le phénomène reste périphérique. L’organisme attaque violemment ce qu’il croit être un ennemi avec les immuno-globulines E. L’épée de Damoclès est l’œdème de Quincke avec lequel il ne faut pas badiner lorsqu’il s’amorce.

    Le premier geste en urgence est une dose d’APIS MELLIFICA 30 CH (à toujours avoir chez soi en « spare »). Peut-être cela peut suffire ; on a la réponse dans les 5 à 15 min qui suivent. S’il n’y a aucun effet, se rendre rapidement à l’hôpital le plus proche qui donnera de la cortisone.
    NOTA : L’allergie à l’arachide (huile et cacahuètes) est la plus redoutable qui peut entrainer la mort en quelques minutes…..

    - L’intolérance alimentaire est moins dangereuse dans l’immédiat, mais elle peut faire des dégâts multiples et variés avec le temps, d’autant plus que les victimes faisant rarement le rapport avec ce qu’elles consomment, récidivent souvent quotidiennement leur « infraction inconsciente ».

    Il y a plus de 300 produits alimentaires répertoriés qui déclenchent diverses intolérances, dont les principaux sont le lactose (10% des français sont intolérants aux produits laitiers, souvent sans faire le rapport avec leurs misères) et le gluten (que l’on retrouve dans toutes les céréales des pays froids).

    Tout part de l’intestin grêle

    En général, lorsqu'il y a intolérance, c'est qu'il y a une carence soit de lactase qui casse les molécules des laitages, soit de peptidases qui cassent les molécules alimentaires en général; il se produit alors des mini putréfactions qui génèrent un terrain inflammatoire de l’intestin grêle qui génèrent à leur tour des micro-perforations laissant passer dans la lymphe et le sangdes particules alimentaires.

    Ce qu’on appelle communément « la barrière intestinale » étant devenue similaire à nos frontières face à l’immigration clandestine, il reste le foie, filtre de deuxième chance, qui fait plus ou moins bien son travail vu qu’il est pas mal surmené avec la pollution actuelle. Contrôle dernière chance pour protéger notre organe le plus précieux et le plus fragile : la barrière hémato encéphalique. Lorsque cette barrière est endommagée, il y a destruction massive au niveau des neurones.

    Il suffit de mettre les pieds dans une maison de retraite pour constater que parmi les pensionnaires, l’organe le plus atteint, c’est majoritairement le cerveau. Il y a chaque année 20 000 nouveaux cas de maladie d’Alzheimer en France et dans des tranches d’âge de plus en plus précoces. Mais les jeunes ne sont pas épargnés, car eux sont victimes des poisons vaccinaux ; or il a été mis en évidence par diverses sommités de la recherche indépendante que la source primordiale de l’autisme, de la schizophrénie et de l’hyperactivité des enfants se trouve dans l’intestin grêle, celui-ci ayant été endommagé par les vaccinations. Tous les traitements proposés par la médecine officielle, qui se borne avec acharnement à ignorer cet aspect, sont, du coup, inefficaces.

    Mais, avant d’arriver au cerveau, il y a différentes cibles (organe le plus faible) qui peuvent être atteintes, et personne ne fait la corrélation avec une intolérance alimentaire. Ainsi, qui penserait que la plupart du temps :

    •  les rhumatismes et l’arthrose qui peuvent passer au stade de maladies auto-immunes type polyarthrite rhumatoïde ou spondylarthrite ankylosante….sont dus à des intolérances alimentaires !
    • la migraine : 90% des 7 millions de français qui en sont atteints…..seraient victimes d’intolérances alimentaires !
    • les colopathies telles que troubles du transit, colites, pouvant dégénérer en rectocolites hémorragiques, maladie de Crohn…. seraient dues à des intolérances alimentaires !

    • les sinusites chroniques (toujours en rapport avec l’intestin)…… intolérances alimentaires !

    • des maladies auto-immunes de la thyroïde telles que la maladie de Basedow, et le Hashimoto…… encore souvent des intolérances alimentaires !

    • et la fameuse fibromyalgie dite inclassable, allez chercher l’intestin….. intolérances alimentaires !

    • même l’obésité ! Et là, çà se complique en raison du phénomène d’addiction, les produits responsables apportant des endorphines-like - alors lorsque l’on tente d’éradiquer le responsable. On est très mal.

     Je pourrais continuer la liste……Rappelons qu’il y a 6 millions de français actuellement atteints de 60 maladies auto-immunes.

     Pourquoi tant d'intolérances maintenant ?

  • Nous vivons dans un monde de plus en plus stérilisé et les organismes manquent d’entrainement pour se défendre.

  • La cuisson aux micro-ondes, les produits pasteurisés modifient le schéma moléculaire des aliments, les polymérisent,     les rendant bio-incompatibles. 

  • L’agro alimentaire pour la grande distribution est horriblement pollué par des produits chimiques toxiques scandaleusement homologués « sans danger » à condition de limiter leur usage à des valeurs plus ou moins élastiques, qui sont en vérité, arbitraires.
  • Les nouveaux fruits et les nouvelles céréales hybridées ont un nombre de chromosomes différent de l’origine naturelle et l’organisme ne les reconnaît pas.

Comment détecter les aliments hostiles en 30 minutes

Le moyen le plus simple et de plus gratuit est de se prendre le pouls à jeun et de noter s’il y a une accélération dans les 20 à 30 minutes après le repas - elle peut être modérée (75 à 80) ou plus violente.

Par exemple, moi qui présente une intolérance aux produits laitiers et lactose depuis près de 25 ans, mon pouls peut monter à 100, voire 130, pendant une durée variant entre 20 minutes et 2 heures.

Si plusieurs aliments sont mélangés, il conviendra de les absorber ensuite un par un afin de repérer le fautif.

En urgence  Au départ il existe un produit qui en urgence peut aider en adoucissant les troubles au niveau symptomatique : c’est Immunoregul, cela coûte 48 € pour une boite de 100 gélules. Mais il ne faut pas oublier que ce n’est qu’un produit de confort qui ne résout pas la cause. Il faut donc s’employer à trouver le coupable.

Réparer l'intestin grêle là est la vraie solution….. Il faut 3 choses :

supprimer le ou les aliments ou médicaments responsables du désordre, faire des cures de pré et probiotiques de qualité (minimum 12 millions de bactéries par gélule), consommer de la bonne propolis

La régénération est possible, mais cela peut prendre plusieurs mois….Comme dit l’adage : Quand l’intestin va, tout va !                              

Michel Dogna

PS : Pour avoir encore plus de précisions, je vous renvoie aux deux articles que nous avons publiés précédemment et qui sont sur le site alternativesante.fr et que vous pouvez consulter ici http://www.alternativesante.fr/intolerances-alimentairescest-une-vraie-epidemie/

 


 LES EAUX MINERALES EN BOUTEILLE N'APPORTENT PAS DE MINERAUX

Contrairement aux idées reçues, les eaux minérales en bouteille n'apportent pas de minéraux, en tous cas pas de minéraux assimilables. Les éléments qu'elles contiennent sont comme des cailloux dissous, ils sont amorphes et se précipitent par floculation, pour finir par être éliminés sans servir l'organisme. Ce dont nous avons besoin, en revanche, ce sont des minéraux organiques, d'origines végétales sous forme d'oligo-éléments ou de complexes organo-métalliques. On les trouvera en mangeant des fruits et légumes frais. Par conséquent, la meilleure eau pour notre corps est celle qui est la moins minérale. En outre, une fois mise en bouteille, l'eau n'a plus grand-chose à voir avec ce qu'elle était à la source. Ses propriétés électriques et physico-chimiques changent, et plus l'eau séjourne en bouteille, plus celles-ci diminuent. Elle s'oxyde et perd ses précieux électrons, nécessaires à toutes les réactions de notre organisme. De plus, Le PET qui est intégré au plastique de la bouteille libère de l'antimoine, minéral voisin de l'arsenic, qui se retrouve dans l'eau que nous buvons.

BIO : COMMENT MANGER DU VRAI ET DU BON BIO ?

POUR EN REVENIR AVEC LE MYTHE DU PETIT DEJEUNER


LA SANTE DANS L'ASSIETTE

LES ALGUES ET LEURS VERTUS

FAITES TREMPER VOS GRAINES
http://camillelaperle.com/2013/05/01/faites-tremper-vos-graines/

LA LEVURE MALTEE

En "digérant" le sucre et l’amidon des céréales (malt ou houblon) par le biais de la fermentation, les levures créent un milieu nutritif très intéressant. On obtient alors un véritable concentré nutritionnel : des acides aminées essentiels (composants des protéines), des protéines, une grande richesse en minéraux et oligo-élements (phosphore, potassium, magnésium, cuivre, fer, souffre, chrome...) et la majeure partie du complexe "vitamine B" (B1, B2, B3, B5, B6, B9, sauf la vitamine B12).

Grâce à sa grande richesse en acides aminés essentiels (dont la lysine), la levure de bière est donc toute indiquée pour les végétariens et végétaliens, mais aussi pour celles et ceux qui souhaitent  prendre soin de leur peau, et de leurs phanères en général (ongles, cheveux...). Ajoutons que les nombreuses vitamines B et le magnésium permettent également d'accroitre et d'améliorer les capacités cérébrales (concentration, mémoire, attention...) ainsi que la résistance au stress... Super intéressant, non ?

Ps : ne cherchez pas ses bienfaits dans la bière, vous ne les trouverez pas ;)

LE KEFIR
Véritable bienfait pour le système digestif entre autre ... http://www.amilavie.com/Kefir/Kefir.html
Le kéfir est une boisson obtenue à la suite de la fermentation de grains de kéfir dans le lait ou dans le jus de fruits. En provenance du Caucase, le kéfir est un probiotique (= micro-organismes vivants, levures et bactéries). Les grains de kéfir sont formés de caséine (= protéine contenue dans le lait et les fromages) et de colonies gélatineuses grandissant en symbiose (= association entre des êtres vivants dont les avantages sont réciproques). Il y a deux formes de kéfir : le kéfir de lait et le kéfir de fruits.
Préparation : Dans un contenant en verre d’1,5 L, mettre environ 70 grammes de grains de kéfir de fruit et y verser 1 L d’eau non chlorée ou minérale. Y ajouter 2 cuillères de sucre de canne, un demi-citron tranché et 2 figues sèches. Recouvrir et laisser reposer le kéfir de fruit de 24 à 48 heures à température ambiante. Ensuite, il suffit de filtrer et de rincer le kéfir dans une passoire en plastique et de conserver les grains dans de l’eau sucrée au réfrigérateur ou alors de recommencer la préparation.

POURQUOI SUPPRIMER SA CONSOMMATION DE LAIT ?

7 ASTUCES POUR MANGER BIO ET PAS CHER